Les effets bénéfiques des ondes magnétiques

Posté par: Laura Wallon Dans: EN CLAIR Sur: Commentaire: 0 Frappé: 254

Les effets bénéfiques des ondes magnétiques

Si certaines ondes sont nocives pour la santé (comme les rayons X, les rayons UV du soleil, certaines fréquences des téléphones portables), d’autres par contre ont une action thérapeutique certaine. Il est maintenant possible de traiter des pathologies dégénératives ou rhumatismales par des ondes magnétiques pulsées.

Tout a commencé avec la découverte de l’électricité et de l’électromagnétisme. A la fin du 19e siècle, les savants de l’Académie des Sciences et de l’Académie de Médecine, avec à leur tête Arsène d’Arsonval, se penchent sur les effets de l’énergie électromagnétique présente dans la nature.

Les premiers essais thérapeutiques probants de magnétothérapie furent menés par Georges Lakhovsky (1869 – 1942). En 1931, pour démontrer à ses détracteurs qui se moquaient de lui les effets thérapeutiques des ondes électromagnétiques, il présenta dans la salle de conférence de la Pitié-Salpêtrière à Paris un dispositif très rudimentaire consistant en une spirale ouverte de cuivre placée autour d’un géranium préalablement contaminé par un virus cancérigène. Soumis à un rayonnement ondulatoire, Georges Lakhovsky obtint la nécrose complète de la tumeur en un mois et la survie de la plante alors que les autres plantes témoins n’avaient pas survécu. Par ailleurs, la plante eut une croissance exubérante, et inhabituelle pour son espèce.

Georges Lakhovsky poursuivit avec succès ses essais botaniques aux États-Unis, et les résultats permirent au chercheur de construire une théorie qu’il vérifia ensuite à l’aide d’un appareillage plus sophistiqué capable d’émettre des longueurs d’ondes multiples et de traiter les pathologies humaines. Il est désormais admis que les cellules du corps ne sont pas statiques : elles ont une fréquence vibratoire et fonctionnent comme un émetteur-récepteur d’ondes. La maladie est le résultat d’une faiblesse de rayonnement et d’oscillation cellulaire. En soumettant les cellules à un rayonnement électromagnétique, elles se réaccordent, retrouvent leur fréquence naturelle et chassent douleurs et agressions microbiennes.  

Un expert confirme : interrogé sur la puissance thérapeutique des champs électromagnétiques pulsés sur des cancéreux, le professeur Bernard Herzog ‒ spécialiste en électroradiologie, ancien chef de service du CHU de Nantes, professeur d’université, et spécialiste des thérapies alternatives ‒ évalue comme suit les résultats de cette technique :

« Dans tous les cas, quel que soit le stade des tumeurs, l’action revitalisante par apport énergétique est à signaler. Nous n’avons jamais observé d’effets négatifs avec le protocole que nous avons suivi. Dans les stades ultimes du développement de la maladie, l’action des champs magnétiques procure une amélioration de l’état général très substantielle, améliore donc la qualité de fin de vie de ces sujets et peut même la prolonger dans un certain nombre de cas. » Efficace contre les pathologies dégénératives ou rhumatismales, pourquoi se priver aujourd’hui des bienfaits de la médecine énergétique électromagnétique ? 

commentaires

laisse ton commentaire