Osez la thérapie quantique !

Posté par: Jean-Claude Gaeta Dans: SANTE Sur: Commentaire: 0 Frappé: 91

De plus en plus connue du grand public, cette médecine alternative est née des idées du biophysicien Fritz-Albert Popp en 1970. Elle repose sur l’étude des champs énergétiques et des particules subatomiques pour cerner l’origine de nos soucis de santé. La thérapie quantique s’occupe autant de notre corps que de notre esprit.

 

Par Alexandre Moine

Selon la médecine quantique, les cellules des organismes vivants communiqueraient non seulement par des signaux chimiques, mais surtout par des signaux électromagnétiques. D’après Popp, les biophotons seraient à l’origine même de la dynamique des mécanismes biochimiques. Les cellules cérébrales communiqueraient donc entre elles par des flashs de lumière, et les cellules cancéreuses pourraient être reconnues par les perturbations de cette communication. Une approche passionnante et riche de promesses qui vise à réveiller les pouvoirs d’autoguérison du corps humain.

 

Georges LAKHOVSKY, ingénieur et physicien, fait l’hypothèse en 1931 que les cellules possèdent des systèmes résonateurs capables d’émettre et de capter des informations. Malade, un organe n’émet plus les mêmes fréquences.

En 1975, le professeur Fritz-Albert Popp démontre que les cellules de l’organisme communiquent entre elles en émettant des microparticules par les vibrations des molécules d’ADN, qu’il nomme supra luminescence cellulaire.

En 1990, le professeur Régis Dutheil prouve que chaque individu possède un champ électromagnétique qui lui est propre, le champ supralumineux.

En 2009, le physicien Mattias Fink fait état au Collège de France de la présence de deux types d’ondes se propageant à l’intérieur du corps humain, qu’il a pu filmer : il parle de biologie ondulatoire.

 

Comment ça marche ?

Lors de la première séance, le praticien en médecine quantique va interroger l’individu sur son histoire, les événements marquants de son existence, mais aussi son historique médical (opérations, maladies, traitements, etc.). Son rôle va être de l’accompagner afin qu’il mobilise son énergie et accède lui-même à la guérison. Le thérapeute va entrer dans un état vibratoire afin de pénétrer le champ d’énergie du patient. Le soin peut se pratiquer assis ou couché. Il n’est pas nécessaire que le praticien soit directement en contact physique avec l’individu. Le praticien entre ainsi en communication avec le champ informationnel de l’individu dont il va lui-même recevoir l’énergie. Il joue alors le rôle de relais qui va permettre l’acheminement du message porteur de la guérison. Pour lui, « tout est information et tout est vibration ». L’origine d’une maladie ne réside pas dans un défaut biologique des cellules, mais plutôt des échanges électromagnétiques entre elles. Les symptômes sont alors l’expression d’un déséquilibre dans ces communications. Des déséquilibres auxquels l’être humain peut remédier avec la seule force de son énergie.

 

La médecine quantique permet de rétablir « la cohérence » énergétique de la personne entraînant ainsi le rétablissement de l’ordre et de l’équilibre.

La thérapie quantique utilise, entre autres, un appareil mis au point par des scientifiques russes appelé Milta et qui a donné son nom à la Mil-thérapie (Magnetic-Infrared-Laser Therapy). La Mil-thérapie ne nécessite pas l’application de grandes quantités d’énergie comme le bistouri laser, par exemple. Elle met en œuvre des quanta d’énergie, c’est-à-dire des petites doses de radiations électromagnétiques totalement inoffensives et ne donnant lieu à aucune perception de courant électrique ni de chaleur. En effet, s’il y a des lasers dont l’action est de brûler, de cautériser ou d’inciser, d’autres qui taillent le granit ou polissent les métaux, d’autres capables d’effectuer des mesures de très grande précision, de lire les rainures d’un disque, de désintégrer les fusées en vol, le laser utilisé ici est un laser mou qui n’est pas destructeur des tissus vivants. Au contraire, son rayonnement possède des propriétés biostimulantes.

 

Les thérapies quantiques, pour quoi faire ?

Les motifs de consultation vont de difficultés relatives au stress, des problèmes d’addictions à un désir de perdre du poids ou même des douleurs articulaires ou digestives. Même si aujourd’hui la médecine quantique s’applique à de très nombreux domaines comme l’esthétique, la dentisterie, les soins vétérinaires... On peut parfois obtenir des résultats dès la première séance, mais comme il s’agit de réinformations cellulaires, il faut en général 3 à 4 séances pour stabiliser les choses.

 

La thérapie quantique compte deux Prix Nobel dans son histoire : en 1903, N.R. Finsen, un médecin danois, lauréat du Prix Nobel de physiologie en reconnaissance de sa contribution au traitement des maladies par une concentration de radiations lumineuses ; et en 1964, Charles H. Townes (USA), Aleksandr Prokhorov et Nicolaï Basov (URSS) Prix Nobel en physique pour des travaux fondamentaux dans le domaine de l’électronique quantique conduisant à la construction du premier laser.

 

Les différentes techniques quantiques

George Lakhovsky, scientifique russe renommé, eut l’idée, dans les années 1920, de construire un appareil pouvant générer un champ de fréquences à très large spectre, dans le but de régénérer les cellules atteintes de dysfonctionnement. Cette régénération se faisait de façon tout à fait naturelle en agissant sur la propre fréquence des cellules et en leur permettant de « vibrer » à nouveau de façon cohérente.

 

Pour aller plus loin, il demanda au scientifique Nikola Tesla, déjà détenteur de plus de 1 000 brevets, de perfectionner un oscillateur à ondes multiples permettant d’activer des processus de guérison pour des maladies graves comme le cancer, la leucémie, l’ostéoporose… Plusieurs de ces machines ont fonctionné dans divers pays d’Europe pour finalement disparaître, car ce n’était pas rentable pour les hôpitaux… Ses travaux furent interrompus après la Deuxième Guerre mondiale, car il fut renversé par une mystérieuse voiture noire lors d’une visite aux États-Unis, et mourut dans des circonstances obscures dans un hôpital…

 

Plus tard, Wilhelm Reich développa un Multi Rejuvenator fonctionnant avec une énergie ayant une influence sur le physique et la psyché des hommes. Ces appareils envoient un champ électromagnétique à travers tout le corps pouvant décontracter les zones tendues, diminuer les dépressions en augmentant la vitalité.

 

Royal Rife, scientifique brillant (1888-1971), a développé la thérapie électromagnétique et a obtenu 14 prix sur ses travaux. Entre autres, il construisit le premier microscope pour virus qui pouvait grossir à plus de 60 000 fois et qui permettait d’observer, pour la première fois, un virus vivant ! Il mit au point une technique de résonance capable d’augmenter la résonance jusqu’à ce que le virus se déforme et se décompose à cause des tensions structurelles. Il découvrit, avec le temps, les fréquences capables de détruire les virus spécifiques comme l’herpès, la poliomyélite, la méningite spinale, le tétanos, la grippe et de nombreuses autres maladies. Des expériences furent faites en 1934 à l’université de Californie du sud sur des cas cancéreux dits incurables qu’il rétablit en un mois ! Un tel succès ne pouvait que déranger la médecine officielle qui s’empressa de discréditer ses travaux : sa méthode était quasiment gratuite alors qu’un cancéreux rapportait 200 000 dollars à la médecine traditionnelle !

 
Les bienfaits des soins quantiques :

- Développer la confiance et l’estime de soi,

- Valoriser vos ressources et potentiels,

- Développer votre créativité,

- Libérer le stress,

- Accueillir les émotions,

- Soulager vos douleurs et chocs émotionnels présents ou passés,

- Clarifier et débloquer une situation difficile, qu’elle soit d’ordre relationnel, affectif, professionnel, scolaire ou familial,

- Augmenter votre intuition,

- Favoriser votre réussite, vos projets personnels et professionnels,

- Avoir un regard conscient et lucide sur ce qui vous traverse.

 

Soins à distance

Les soins quantiques à distance, vous permettent de recevoir votre soin quantique multidimensionnel, en individuel ou en collectif, ou que vous soyez sur la Terre. Ces soins auront la même teneur et la même puissance qu’en présentiel.

 

Par rapport à la distance géographique de nombreux clients, certains praticiens proposent de plus en plus les soins à distance pour que chacun puisse bénéficier de la puissance du soin quantique avec l’aide d’une photo UNIQUEMENT. L’absence de la personne physique pour pratiquer le soin habituellement effectué en cabinet permet de limiter la liaison avec le mental. Bien souvent, un frein aux résultats chez certaines personnes ayant besoin de mentaliser, comprendre, rationaliser et contrôler les informations, la pratique du soin à distance sans prévenir du moment où il sera pratiqué permet le lâcher-prise et la réception des informations utiles librement. L’information n’a pas de limites spatiales, la présence physique du consultant n’est de ce fait pas indispensable.

Les réparations sont effectuées dans tous les niveaux, tous les plans, toutes les dimensions de l’Être. Ceci opère dans le passé, le présent, le futur, dans tous les temps et hors du temps.

commentaires

laisse ton commentaire